Vipère aspic Vipera aspis (Linnaeus, 1758)

Vipère aspic Vipera aspis (Linnaeus, 1758)

3742
données

territoire maillé

territoire maillé

Vue générale


Évolution des populations

En régression partout en France à cause de l’arrachage des haies (remembrement), de la destruction des murets de vieilles pierres, de la fermeture des milieux (déprise rurale) et par destructions directes par l’homme, la Vipère aspic est également en déclin dans la région. En effet, on observe depuis une trentaine d’années une diminution des densités de populations ainsi que des disparitions locales. Le réchauffement climatique pourrait entraîner sa remontée vers le nord de la région mais les paysages dégradés de Beauce limitent toutefois cette progression. Comme chez beaucoup d’espèces, on constate une baisse assez importante des mailles validées durant la période 2011-2018 dans lesquelles l’espèce était précédemment connue. D’environ 17 %, soit 50 mailles non actualisées depuis 2011, cette régression pourrait toutefois en partie s’expliquer par l’absence de prospections spécifiques.

Statuts
  • PN
  • LRE
    LC
  • LRF
    LC
  • LRR
    LC
Phénologie (période d'activité)
Chargement des informations...

Chargement des informations...

Carte de répartition
Chargement des informations...

Chargement des informations...

Répartition communale - Vipère aspic dans leCentre-Val de-Loire au 09/12/2022


Chargement de la carte...

Chargement de la carte...

Choix de la carte


Légende


Observation en 2022
Dernière observation après 2010
Dernière observation entre 2000 et 2010
Dernière observation entre 1980 et 2000
Dernière observation entre 1950 et 1980
Dernière observation avant 1950

Cartographie - Vipère aspic


Chargement de la carte...

Chargement de la carte...

Statuts - Vipère aspic


Vipère aspic - Nombre d'observations par décade au 09/12/2022 (Observé vivant)


Chargement du graph...

Chargement de la phénologie...

Liste des observateurs

Chargement de la liste...

Informations diverses


Etat biologique

Type de contact

Chargement ...

Photos de Vipère aspic


Synthèse régionale 2020

Rédaction issue de la synthèse régionale réalisée par Eric Sansault – Association CAUDALIS dans le cadre des travaux du pôle faune de l'Observatoire régional de la biodiversité du Centre-Val de Loire en 2020 à partir de données produites entre 1960 et 2018.


Situation de l’espèce dans la région

La limite nord de la répartition nationale de la Vipère aspic passe par la région Centre-Val de Loire. En effet, présente dans tous les départements, l’espèce ne dépasse toutefois pas la moitié sud de l’Eure-et-Loir. Dans ce département, elle fait une percée en Beauce via les vallées de la Conie et de ses affluents et contourne cette grande région d’agriculture intensive par l’ouest pour revenir du côté de la vallée de l’Aunay, en lien avec les populations d’Île de France.

Elle est largement répartie dans les autres départements, sauf peut-être dans les secteurs les plus agricoles comme le sud-est du Cher, dans la partie orientale de la Champagne-Berrichonne.

Au niveau régional, la Vipère aspic est historiquement signalée dans 67 % du maillage 10 x 10 km, soit un peu plus de 300 mailles.


Évolution des populations

En régression partout en France à cause de l’arrachage des haies (remembrement), de la destruction des murets de vieilles pierres, de la fermeture des milieux (déprise rurale) et par destructions directes par l’homme, la Vipère aspic est également en déclin dans la région. En effet, on observe depuis une trentaine d’années une diminution des densités de populations ainsi que des disparitions locales. Le réchauffement climatique pourrait entraîner sa remontée vers le nord de la région mais les paysages dégradés de Beauce limitent toutefois cette progression. Comme chez beaucoup d’espèces, on constate une baisse assez importante des mailles validées durant la période 2011-2018 dans lesquelles l’espèce était précédemment connue. D’environ 17 %, soit 50 mailles non actualisées depuis 2011, cette régression pourrait toutefois en partie s’expliquer par l’absence de prospections spécifiques.


Indice de rareté par département

La Vipère aspic possède un statut de rareté très variable d’un département à l’autre. En effet, très commune dans le Loir-et-Cher (Amphibiens et Reptiles du Loir-et-Cher, 2017), elle est considérée comme assez commune dans l’Indre (source Obs’Indre) ainsi qu’en Indre-et-Loire (Atlas des Amphibiens et Reptiles d’Indre-et-Loire, 2020) et dans le Loiret. Elle semble plus rare dans le Cher et est considérée comme rare en Eure-et-Loir où elle n’est présente que dans le sud du département.


Citation 

Sansault E., 2020. Synthèse des données herpétologiques de la région Centre-Val de Loire (1960-2018). Observatoire Régional de la Biodiversité, France Nature Environnement Centre-Val de Loire, Association CAUDALIS. Consultation du site internet www.natureocentre.org

Taxonomie - Vipera aspis [78130]