Sonneur à ventre jaune

1 155
données
%
territoire maillé

Nom latin :

Bombina variegata (Linnaeus, 1758)

Synonyme(s) :

Rana variegata Linnaeus, 1758

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email logo INPN logo OpenObs

Vue générale


Évolution des populations

Le Sonneur à ventre jaune est l’une des espèces d’Amphibiens les plus en déclin en France où il a régressé de plus de 30 % ces 20 dernières années. Cette tendance est également constatée en région Centre-Val de Loire puisque l’espèce a disparu de 37 % des communes depuis 2000. Sur la période historique, le Sonneur a disparu de 52 % des communes qui l’accueillaient autrefois (soit 38 % des mailles de 10 x 10 km).

Statuts
  • DE
  • PN
  • ZN
  • LRE
    LC
  • LRF
    VU
  • LRR
    VU
Phénologie (période d'activité)

Chargement des informations...

Carte de répartition nationale
logo INPN Avertissement : Les données mises à disposition reflètent l'état d'avancement des connaissances ou la disponibilité des inventaires. En aucun cas elles ne sauraient être considérées comme exhaustives.
Carte de répartition sur l'emprise

Chargement des informations...

Répartition communale - Sonneur à ventre jaune dans le Centre-Val de-Loire au 17/08/2022


Chargement de la carte...

Choix de la carte



Légende


Observation en 2022
Dernière observation après 2010
Dernière observation entre 2000 et 2010
Dernière observation entre 1980 et 2000
Dernière observation entre 1950 et 1980
Dernière observation avant 1950

Cartographie - Sonneur à ventre jaune


Chargement des données...

Répartition des données par région naturelle


Chargement de la carte...

Nombre d'observations par région

Chargement du graph...


Phénologie par région (cliquer sur une zone de la carte)

Statuts - Sonneur à ventre jaune


Sonneur à ventre jaune - Nombre d'observations par décade au 17/08/2022 (Observé vivant)


Chargement du graph...

Liste des observateurs

Chargement de la liste...

Informations diverses


Observation avec le plus grand effectif

Date de la dernière observation

Dates extrêmes

-

Etat biologique

Type de contact

Chargement ...

Photos de Bombina variegata


Synthèse régionale 2020

Rédaction issue de la synthèse régionale réalisée par Eric Sansault – Association CAUDALIS dans le cadre des travaux du pôle faune de l'Observatoire régional de la biodiversité du Centre-Val de Loire en 2020 à partir de données produites entre 1960 et 2018.


Situation de l’espèce dans la région

Le Sonneur à ventre jaune est assez rare et en forte régression en France. La région Centre-Val de Loire est située en limite nord-ouest de la répartition de l’espèce. Même si l’espèce est citée historiquement dans tous les départements, les principales populations régionales sont localisées aujourd’hui au niveau des reliefs du sud de l’Indre (21 communes) et du Cher (15 communes) ainsi que du Pays Fort (7 communes). Une petite population se maintien également au sud du Perche du Loir-et-Cher et une autre est présente à l’ouest de Vierzon dans le Cher. Au total, l’espèce est signalée sur environ 45 communes de la région entre 2010 et 2018 alors qu’elle était connue sur 71 communes entre 2000 et 2018 et 93 communes historiquement. Cette répartition représente 52 mailles de 10 x 10 km historiquement et 32 mailles depuis 2011, soit 7 % du territoire régional.


Évolution des populations

Le Sonneur à ventre jaune est l’une des espèces d’Amphibiens les plus en déclin en France où il a régressé de plus de 30 % ces 20 dernières années. Cette tendance est également constatée en région Centre-Val de Loire puisque l’espèce a disparu de 37 % des communes depuis 2000. Sur la période historique, le Sonneur a disparu de 52 % des communes qui l’accueillaient autrefois (soit 38 % des mailles de 10 x 10 km).


Indice de rareté par département

Le Sonneur à ventre jaune n’est plus que dans trois des six départements de la région. Il a disparu d’Indre-et-Loire dans les années 1890 (il y était signalé sur 6 communes), il n’est plus observé en Eure-et-Loir depuis 1994 (2 communes historiques) ni dans le Loiret depuis 2004 (3 communes historiques).

Il est aujourd’hui considéré comme peu commun dans l’Indre, rare dans le Cher et très rare dans le Loir-et-Cher.


Citation 

Sansault E., 2020. Synthèse des données herpétologiques de la région Centre-Val de Loire (1960-2018). Observatoire Régional de la Biodiversité, France Nature Environnement Centre-Val de Loire, Association CAUDALIS. Consultation du site internet www.natureocentre.org