Triton marbré Triturus marmoratus (Latreille, 1800)

Triton marbré Triturus marmoratus (Latreille, 1800)


territoire maillé

territoire maillé
Twitter Facebook Linkedin email logo INPN logo OpenObs

Évolution des populations

Les données disponibles ne permettent pas de mesurer l’évolution des populations du Triton marbré (problème de format des jeux de données disponibles à l’ORB pour cette espèce). Il n’a plus été signalé dans 35 de mailles 10 x 10 km depuis 2005, soit une diminution de 20 % depuis 1970. Il est aujourd’hui présent dans moins de 30 % des mailles de la région.

Statuts
  • DE
  • PN
  • ZN
  • LRE
    LC
  • LRF
    NT
  • LRR
    VU
Phénologie (période d'activité)
Chargement des informations...

Chargement des informations...

Carte de répartition
Chargement des informations...

Chargement des informations...

Répartition communale - Triton marbré dans leCentre-Val de-Loire au 28/02/2024


Chargement de la carte...

Chargement de la carte...

Choix de la carte


Légende


Observation en 2024
Dernière observation après 2010
Dernière observation entre 2000 et 2010
Dernière observation entre 1980 et 2000
Dernière observation entre 1950 et 1980
Dernière observation avant 1950

Cartographie - Triton marbré


Chargement de la carte...

Chargement de la carte...

Statuts - Triton marbré


Triton marbré - Nombre d'observations par décade au 28/02/2024 (Observé vivant)


Chargement du graph...

Chargement de la phénologie...

Liste des observateurs

Chargement de la liste...

Informations diverses


Etat biologique

Type de contact

Chargement ...

Photos de Triton marbré


Synthèse régionale 2020

Rédaction issue de la synthèse régionale réalisée par Eric Sansault – Association CAUDALIS dans le cadre des travaux du pôle faune de l'Observatoire régional de la biodiversité du Centre-Val de Loire en 2020 à partir de données produites entre 1960 et 2018.


Situation de l’espèce dans la région

Le Triton marbré est un endémique franco-ibérique, présent uniquement dans la moitié ouest de la France. La région Centre-Val de Loire constitue donc la limite orientale de sa distribution nationale. Il y est connu dans environ 170 mailles de 10 x 10 km, soit moins de 40 % du territoire.

Espèce très liée aux forêts de feuillus, ce triton est bien présent dans les principaux massifs forestiers de la région. Dans le Loiret, il est connu en forêt d’Orléans ainsi qu’en Sologne, mais il est absent de la forêt de Montargis, située en dehors de sa distribution nationale. Dans le Loir-et-Cher, il est également bien présent en Sologne ainsi qu’en forêt de Blois et en forêt de Fréteval. Il atteint la limite nord de sa distribution régionale en Eure-et-Loir où il n’est signalé que très ponctuellement dans un boisement du Perche avant 2005. Dans le Cher, département en limite orientale de sa distribution, il n’est signalé récemment qu’en Sologne ainsi que dans la pointe sud où il fréquente les milieux bocagers (populations en lien avec celles de l’Indre et de l’Auvergne). En Indre-et-Loire, il est présent dans les grandes forêts du nord-ouest (paysages proches de ceux de la Sologne avec landes, étangs, mares et peuplements de feuillus) ainsi que dans les forêts de Chinon, Amboise, Loches, Brouard, Tours-Preuilly, etc. Dans l’Indre, on le rencontre dans certaines forêts comme celles de Bommiers, de Châteauroux, de Brouard (en lien avec l’Indre-et-Loire et le Loir-et-Cher) ainsi que dans beaucoup de massifs plus ou moins importants de Brenne. Dans ce département, le Triton marbré est surtout connu dans les paysages bocagers du Boischaut sud où il rencontre de fortes précipitations.


Évolution des populations

Les données disponibles ne permettent pas de mesurer l’évolution des populations du Triton marbré (problème de format des jeux de données disponibles à l’ORB pour cette espèce). Il n’a plus été signalé dans 35 de mailles 10 x 10 km depuis 2005, soit une diminution de 20 % depuis 1970. Il est aujourd’hui présent dans moins de 30 % des mailles de la région.


Indice de rareté par département

Compte-tenu de sa distribution nationale et des habitats qu’il fréquente, le Triton marbré possède un statut de rareté très différent d’un département à l’autre. Considéré comme commun dans le Loir-et-Cher (Atlas des Amphibiens et Reptiles du Loir-et-Cher 2017), assez commun dans l’Indre (Obs’Indre), assez rare en Indre-et-Loire (Atlas des Amphibiens et Reptiles d’Indre-et-Loire 2020) et dans le Loiret, il semble rare dans le Cher et très rare (voir absent) en Eure-et-Loir.


Citation 

Sansault E., 2020. Synthèse des données herpétologiques de la région Centre-Val de Loire (1960-2018). Observatoire Régional de la Biodiversité, France Nature Environnement Centre-Val de Loire, Association CAUDALIS. Consultation du site internet www.natureocentre.org

Taxonomie - Triturus marmoratus [163]